Mgr Anatole MILANDOU Archévèque de Brazzaville

dimanche 28 mai 2017


L'église Ste Anne


Mgr THÉOPHILE MBÉMBA


Mgr BARTHÉLÉMY BATANTU


L'église St Pierre Claver


Mgr ANATOLE MILANDOU

LA MÉMOIRE BIAYENDA

Feuillet mensuel d'information du Conseil de Coordination pour la Cause de Béatification et de Canonisation du Cardinal Émile Biayenda

  • La Mémoire N° 191
  • Le Postulateur et Mgr Pascal se recueillant à la tombe


     

    Processus de la Cause du Cardinal Émile Biayenda

    « Encore un peu de patience »

    Dixit : Le Padre Romano Gambalunga, Postulateur

     

    lire la suite

     


    Éditorial

    À quand la paix véritable ?

    Durant son ministère public, Jésus de Nazareth a souvent exhorté ses disciples à être des artisans de paix : « Heureux ceux qui font œuvre de paix, ils seront appelés fils de Dieu » (Mt 5,8), à faire de la paix un don et une grâce liés à l’annonce du Royaume de Dieu ; « Dans quelque maison que vous entriez, dites d’abord : «  Paix à cette maison  » (Lc 10,5). Après sa résurrection, le Christ Jésus fait don de la paix et de l’Esprit (saint à ses Apôtres ; pour qu’ils ne restent pas tétanisés par l’angoisse de sa mort et par la crainte des autorités juives. Il leur dit : «  La paix soit avec vous  ». Il insiste : « La paix soit avec vous. Comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie ». Ayant ainsi parlé, Il souffla sur eux et leur dit : «  Recevez l’Esprit saint...  » (Jn 20,19-23). Le message des Églises Chrétiennes du Congo, adressé au Comité Militaire du parti, à la suite de la mort du Président Marien Ngouabi, et signé par le Cardinal Émile Biayenda et ses pairs responsables des autres Églises, membres du Conseil œcuménique est un appel vibrant à la paix et à la confiance en Dieu, «  afin qu’aucun geste déraisonnable ne puisse compromettre un climat de paix que nous souhaitons tous...  » (22 mars 1977, 16hoo). Hélas à 17h15, un commando militaire enlève Biayenda, le porte hors de la ville et l’assassine avec macabre férocité.

    Le mot d’accueil du président Denis Sassou Nguesso, à l’arrivée du Pape Jean Paul II à Brazzaville, le 5 mai 1980, proclame la paix : « Le Congo, notre pays, aspire à la paix, à la justice, à la liberté et progrès. Son gouvernement est très attaché à l’intérieur comme à l’extérieur, à la réalisation de ces idéaux très chère à chaque peuple ». cf. la semaine Africaine, n° 1397, p.3. dans son homélie de la grande messe célébrée au Boulevard des Armées (Alfred Raoul), le pape Jean Paul II, explicite la paix : «  Peut-être identifiez-vous la Bonne Nouvelle à la paix, de fait, c’est une chose merveilleuse que la paix dans la société, la paix dans la famille, la paix d’une vie libre, et surtout la paix dans le cœur de chacun, la paix d’une conscience droite qui vit dans la sérénité et la confiance devant Dieu et devant les hommes  ». (La Semaine Africaine du 22 au 28 mai 1980, p.10).

    Quarante ans après l’assassinat du Cardinal Émile Biayenda, la paix véritable reste pour et dans le Congo une terre promise inaccessible. Courage et «  Que la paix du Christ règne dans vos cœur  » (Col ; 3,15).

    Abbé Albert NKOUMBOU

     


    Radio Magnificat
    La Radio Catholique du Congo-Brazzaville
    Branchez-vous vite sur le 93.7 FM Du lundi au samedi de 9hoo à 17hoo

    Radio Magnificat
    Abonnement de soutien

     

     


 
Éditorial

Si Je t'oublie Cardinal Émile Biayenda...

Se souvenir, se rappeler, faire mémoire, ne pas oublier ! Pour que le présent plonge ses racines dans le passé et y puise de l'humus nutritif au bénéfice de son quotidien en devenir. Garder mémoire : par profonde gratitude et par devoir en direction l'action et des décisions concernant le monde et autrui.

« La Mémoire Biayenda » se propose de maintenir vivace l'impact de la vie, de l'enseignement et du martyre du Cardinal Émile Biayenda dans l'Église et dans la société.

Des Fondations Biayenda existent déjà !

Nous ne sommes qu'une écriture qui donne à lire le souvenir de nos aînée dans la foi chrétienne au Congo : Biayenda, Singha, Badila, ect...

Pour la foi l'histoire est pertinente.

« Si je t'oublie, Jérusalem, que ma sidebar-second se dessèche ! Que ma langue s'attache à mon palais si je perd ton souvenir, si je ne mets Jérusalem au plus haut de ma joie ! » (Ps.137,5-6). Nous ne pouvons pas nous permettre d'oublier Tâ Biayenda ! Le passé, la tradition, nos aînés nous parlent, nous enseignent. Il faut se mettre à l'écoute.

Ah ! si seulement le Congo avait écouté et compris son Cardinal...

Abbé Albert NKOUMBOU


Haut de page


RAPPEL

Directive de Monseigneur Bartélémy Batantu aux Curés et aux Communautés Paroissiales et Religieuses

Lc 25/BB/95

Objet : Journée de prière pour la Béatification et la Canonisation du Cardinal Émile BIAYENDA.

En mémoire du jour de la mort du Cardinal Émile BIAYENDA, le Mardi 22 Mars 1977, il y aura une journée de prière pour sa Béatification et sa Canonisation tous les mardi dans toutes les communautés paroissiales et religieuses de l'Archidiocèse de Brazzaville, suivant le programme qui vous sera communiqué ultérieurement.

La première Journée de cette prière aura lieu le Mardi 5 Décembre 1995 à partir de 16hoo en ville, et à l'heure opportune en Paroisses et Communautés chrétiennes de campagne.

Les Curés de Paroisse sont invités à faire une large diffusion dans leurs Paroisses et Communautés de toutes les circulaires ayant fait état de la Cause de Béatification et de Canonisation du Vénéré Pasteur.

Fait à Brazzaville, le 23 Novembre 1995

Monseigneur Barthélémy Batantu
Archevêque de Brazzaville


 
Haut de page
 

Accueil | Espace privé | Webmaster | Mentions légales