Mgr Anatole MILANDOU Archévèque de Brazzaville
Accueil > JOURNAL LA MÉMOIRE > 204 > La Mémoire N° 204

LA MÉMOIRE BIAYENDA


 
 
 
 

La Mémoire N° 204

LE FORUM DIOCÉSAIN RECADRE LA NATURE DES MOUVEMENTS D’APOSTOLAT

 

lire la suite


 


« LE COMPTE BANCAIRE DE LA CAUSE DU CARDINAL ÉMILE BIAYENDA À L’IOR DEVRAIT FONCTIONNER NORMALEMENT... »

 

lire la suite


 



 

Année Jubilaire

MONSEIGNEUR BARTHÉLEMY BATANTU, UN ÉVÊQUE NOMMÉ PAR DEUX PAPES

 

lire la suite


 



 

Éditorial

IL FAUT QUE ÇA CHANGE

Dans la tourmente des multiples et multiformes souffrances qui nous inondent – il est temps de se le dire – nos communautés chrétiennes, nos diocèses et nos institutions et commissions de l’Église Catholique au Congo posent problème : nous avons le devoir de nous ressaisir et de prier avec la Vierge Marie.

Ces souffrances, au passage, sèment en sourdine des querelles fratricides, une gangrène financière occultée et une perte de confiance conséquente envers nos évêques, nos prêtres, nos diacres et tous nos fidèles qui ont la charge du peuple de Dieu, chrétien catholique au Congo. Voilà pourquoi nous avons le devoir de nous mettre à l’école et en prière avec Marie de Nazareth, mère de Jésus et modèle de l’Église comme l’ont été le bon Cardinal Émile Biayenda que nous voulons proposer à la face du monde comme modèle de vie et Mgr Barthélemy Batantu, archevêque émérite de Brazzaville que nous rendons hommage à l’occasion des 15 ans de sa naissance au ciel (2004-2019).

Dans l’archidiocèse de Brazzaville, par exemple : un forum diocésain a eu lieu du 26 et 27 juin 2019, où quelques antivaleurs ont été épinglées entre autres, la perte de la nature des Mouvements d’apostolat, l’accent excessif mis sur l’argent dans les Mouvements, la tendance à la Simonie constatée chez certains prêtres.

La session pastorale qui a emboîter le pas du forum du 2 au 5 juillet dernier, vient d’enfoncer le clou sur la liturgie qui se pratique différemment d’une paroisse à une autre. Voilà pourquoi, il est temps que ça change dans les célébrations liturgiques des paroisses qui privilégient le folklore, le conformisme béat, la confusion et sautent à pieds joints tout l’apport de la Réforme liturgique du Concile Vatican II.

Ill est aussi temps que ça change dans la gestion des diocèses de notre Église particulière du Congo : au sujet des ressources humaines, des finances et du patrimoine matériel. Il faut mettre fin à l’immobilisme, au dogmatisme stérile, aux mois et années de vaches maigres.

Abbé Albert NKOUMBOU

 



 

Radio Magnificat
La Radio Catholique du Congo-Brazzaville
Branchez-vous vite sur le 93.7 FM Du lundi au samedi de 9hoo à 17hoo

Radio Magnificat
Abonnement de soutien


 

 


 
 
 
Haut de page