Mgr Anatole MILANDOU Archévèque de Brazzaville

mercredi 16 janvier 2019

LA MÉMOIRE BIAYENDA


 
 
 
 

Les ouvriers apostoliques du diocèse de Kinkala en pèlerinage au Mont Cardinal à Djiri

Prélude à la session d’ouverture de l’année pastorale diocésaine 2018-2019, les ouvriers apostoliques du diocèse de Kinkala ont effectué un pèlerinage au mont Cardinal Émile Biayenda à Djiri, le 4 octobre 2018, sous l’initiative de son Excellence Monseigneur Louis Portella Mbuyu, évêque du diocèse. Ils étaient là presque tous, prêtres et frères religieux à cet exercice de piété.

Photo de famille des ouvriers apostoliques de Kinkala ayant pris part au pèlerinage

Arrivée, très tôt au bas de la montagne du Mont Cardinal Émile Biayenda, les pèlerins étaient accueillis par l’abbé Franck Salana, recteur du lieu. Puis s’en est suivie la messe présidée par le père évêque, Mgr Louis Portella Mbuyu.

La liturgie faisait mémoire de Saint François d’Assise, et donc, le père évêque dans son homélie a saisi cette opportunité pour exhorter ses ouvriers apostoliques à se fortifier dans la prière et l’abandon et le don de soi pour suivre l’exemple de ce saint mystique qui marque l’Église. Il a ensuite parlé du Cardinal Émile Biayenda qui, lui aussi, marque notre Église par sa sainteté de vie et surtout pour le don de soi, jusqu’à son sacrifice en ce lieu.

Après la messe, s’en est suivi le chemin de Croix animé par l’abbé Guy Roland Mouyamba, exorciste diocésain.

Le temps était clément, le soleil a fait grâce d’une dissimulation sous les nuages, offrant un temps doux, moins chaleureux, mais alors une visibilité assez brumeuse de la nature. Ayant atteint le sommet de ladite montagne, les pèlerins ont entouré la croix somptueuse, c’était le moment de la prière universelle lue et faite spontanément, puis revenait au père évêque de conclure par une bénédiction et l’intonation du chant : « Victoire, tu régneras... »

À 12h30, les pèlerins pouvaient descendre de la montagne pour aller prendre une détente sous le hangar qui abrite la chapelle.

Arrivait le moment de prendre un sandwich consistant en guise de repas fraternel et communautaire.

Après avoir remercié le recteur du lieu et son équipe d’accueil, sur le chemin de retour les pèlerins sont passés visiter la tombe vide du Cardinal à Itatolo. Rassemblés tout autour, le père évêque a relaté à ses ouvriers, l’aventure du vénéré Cardinal qui l’a conduit jusqu’à ce lieu depuis son enlèvement à sa résidence, à la cathédrale. Un temps de méditation a été observé, suivi d’un « Notre Père » et de 3 « Je vous salue Marie », puis le père évêque a conclu en ré-entonnant le chant « Victoire, tu régneras... »

Il était 16 heures quand les pèlerins ont regagné Kinkala.

 

Banzouzi Aubin

 



PAROLES PROPHÉTIQUES DU CARDINAL Émile BIAYENDA

Tous les chrétiens du monde crient : «  Que votre règne vienne  » qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que si le Christ règne vraiment et si le Christ est accepté comme Maître et Roi de notre vie ne fusse que par tous les chrétiens, notre vie connaîtra la justice, notre foyer connaîtra des relations de justice familiale, nos marchés, nos bureaux, nos magasins, nos quartiers, nos villages, nos compagnes, notre pays tout entier par vous connaîtront la vraie justice, les vraies relations de justice, de paix et d’amour, tâche immense qui nous incombe tous et chacun : tâche à laquelle l’évêque est appelé à présider. Tâche belle et noble qui mérite tout notre dévouement, frères chrétiens. Tous, nous conjuguerons nos efforts. Mais cette tâche. C’est Dieu qui la réalisera, car c’est lui seul qui saura susciter en tous les milieux les promoteurs de la justice et de la paix : païens ou chrétiens et cela dans tous les milieux.

 

Monseigneur Émile Biayenda
Intervention à Radio-Congo, 4 octobre 1970

 

 




 
Haut de page