Mgr Anatole MILANDOU Archévèque de Brazzaville

jeudi 15 novembre 2018


L'église Ste Anne


Mgr THÉOPHILE MBÉMBA


Mgr BARTHÉLÉMY BATANTU


L'église St Pierre Claver


Mgr ANATOLE MILANDOU

LA MÉMOIRE BIAYENDA


 
 
 
 

« Je suis convaincu que, du haut du ciel, Mgr Firmin Guichard et le Cardinal Émile Biayenda intercèdent pour nous »

Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes

Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes est arrivé à Brazzaville le lundi 23 juillet 2018, avec une délégation de quinze personnes composée des prêtres et des laïcs, dont le Maire de cette ville et son épouse. Ils sont venus en pèlerinage au Congo pour découvrir ce que Mgr Firmin Guichard, originaire de leur ville et, deuxième vicaire apostolique de l’Oubangui, devenu par la suite Vicariat apostolique de Brazzaville avait pu réaliser en terre congolaise.

Aussitôt arrivés à Brazzaville et selon le programme établi, le mardi 24 matin, les pèlerins se sont rendus d’abord à l’ambassade de France pour les formalités d’usage, puis en compagnie de l’Ordinaire du lieu, Mgr Anatole Milandou, ils ont visité, tour à tour, quelques structures de l’Église dont le Grand Séminaire Émile Biayenda, les Sœurs Carmélites et le Moyen Séminaire Saint St Jean. Dans l’après-midi, ils ont été les hôtes des paroissiens de Saint Pierre-Claver de Bacongo. Deux activités majeures ont marqué cette rencontre : la conférence-débats sur le travail missionnaire de Mgr Firmin Guichard dans le Vicariat de Brazzaville, animée par l’Abbé Jacques Bouékassa, actuellement en mission pastorale à la paroisse Ste Thérèse de Prise d’Eau en Guadeloupe, et la célébration eucharistique présidée par Mgr Pierre d’Ornellas. Il avait à ses côtés l’Archevêque de Brazzaville et plusieurs prêtres.

L’un des temps forts de la messe a été la prédication de Mgr Pierre d’Ornellas. Dans son introduction, l’Archevêque de Rennes a d’abord remercié les autorités de l’église locale de Brazzaville ainsi que celles de la paroisse d’accueil pour l’avoir permis de présider cette célébration eucharistique, le jour où dans l’Archidiocèse de Brazzaville, vous faites mémoire du vénéré pasteur, le bon Cardinal Émile Biayenda. « Je suis convaincu que, du haut du ciel, nos deux vénérés pasteurs Mgr Firmin Guichard natif de la ville de Corps Nuds qui a longtemps travaillé dans ce pays, décédé et enterré dans l’église Saint Maximilien Kolbe et le Cardinal Émile Biayenda, mort martyr à cause de sa foi, inhumé dans la Cathédrale Sacré-Cœur sont dans les cieux en train d’intercéder pour nous », a-t-il déclaré.

Poursuivant son exhortation, il s’est posé une question à savoir : « Bien souvent, un évêque qui a des responsabilités si importantes pour son diocèse ressent au fond de lui une impossibilité, car il y a tellement d’hommes, de femmes et d’enfants qui ne savent pas encore, qui est Jésus, qui ne savent même pas faire le signe de la croix. Il y a aussi d’autres personnes qui choisissent des chemins mais qui, au fond, ne sont pas de bon et de bons chemins ». Face à ce genre de comportements, l’évêque peut se dire : « la mission est impossible ».

Mgr d’Ornellas, au milieu présidant la messe

C’est en ce moment, alors, l’on se souvient des paroles de Jésus : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire », a-t-il affirmé. « Aujourd’hui, où nous prions pour le cause du Cardinal Biayenda, lui qui a donné sa vie à la suite du Christ, nous devons nous souvenir que Jésus est notre bon berger. Pour ceux et celles qui ne le savent pas, je leur dis : nous devons être des témoins de l’amour de Jésus. Et la plus grande volonté de Dieu, nous invite à être bon et infiniment bons comme Jésus l’a témoigné envers les hommes. Pour cela, aimons les autres, comme nos frères et nos sœurs », a-t-il conclu. Toutefois, la célébration eucharistique à St Pierre Claver s’est terminée dans l’apothéose.

Rappelons que, le mercredi matin, après avoir célébré chez les Petites Sœurs des Pauvres la messe du matin, les pèlerins se sont rendus à Voka puis la cathédrale Sainte Monique dans le diocèse de Kinkala. De retour de Kinkala, dans l’après-midi, ils sont reçus par l’Ambassadeur de France à sa résidence de la Case de Gaulle.

Le jeudi matin peu avant de se rendre à Boundji dans le diocèse Gamboma pour toucher du doigt les œuvres de Mgr Guichard, l’Archevêque de Rennes et sa délégation ont participé avec les paroissiens de la Cathédrale Sacré-Cœur à l’office religieux. Le samedi, de retour de Boundji, dans la soirée, la délégation a eu droit à une conférence donnée par Mgr Louis Portella-Mbuyu, sur le Cardinal Émile Biayenda. Le Dimanche 29, en la Basilique Ste Anne du Congo, l’Archevêque de Rennes présidera la messe d’action de grâce relative à la célébration des 75 ans de cette maison de Dieu.

Avant de quitter le Congo, le lundi 30, les membres de les pèlerins participeront à la messe de 6h30, en la paroisse Notre-Dame des Victoires « Mama Élombé », puis visiteront l’appartement du Cardinal Émile Biayenda avant de se recueillir sur sa tombe à la Cathédrale Sacré-Cœur.

Comme quoi, les pèlerins ont eu des activités intenses durant leur séjour au Congo.

 

Grégoire Yengo Diatsana

 

 




 
Haut de page