Mgr Anatole MILANDOU Archévèque de Brazzaville
Accueil > JOURNAL LA MÉMOIRE > 96 > « Ne faites pas de la Fraternité votre parcelle d’autorité où vous allez dicter (...)

LA MÉMOIRE BIAYENDA


 
 
 
 

« Ne faites pas de la Fraternité votre parcelle d’autorité où vous allez dicter des lois qui sont contraires à ce que disent vos statuts »

Émile Cardinal Biayenda, aux membres de la Fraternité Ste Bernadette

Chères Sœurs de la Fraternité Sainte Bernadette et vous tous, ami(e)s de Sainte Bernadette, écoutons aussi ce que, au centenaire de Lourdes, le bon Pape Jean XXIII, disait à propos de Sainte Bernadette.

« Nous aimons à proposer Sainte Bernadette, pauvre et inconnue du monde, mais privilégiée de Dieu et devenue la Messagère de ses bienfaits ».

« Ce qu’il y a de faible dans le monde, dit St Paul, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre la force : ce qui dans le monde est sans naissance et qu’on méprise voilà ce que Dieu a choisi. Modèle de la prière à Marie, exemple de force humble et souriante, éloquente par le silence même dans lequel elle s’est enveloppée, une fois remplie sa mission, Sainte Bernadette nous porte comme irrésistiblement vers ce vrai centre de vie spirituelle de Lourdes, la Grotte des apparitions, où les paroles de la Mère de Dieu ne cessent de retentir aux cœurs de ses enfants. En même temps, la voyante, qui eut le courage de quitter pour toujours ce lieu de l’ineffable rencontre, nous rappelle que Lourdes est un point de départ. La grâce qu’on y reçoit est un trésor, que, loin d’enfouir stérilement, on doit faire fructifier pour la gloire de Dieu et le service de l’Église.

Notre siècle se laisse éblouir par les admirables réalisations de la science. Voici en contraste, que de Lourdes, un appel à l’humilité et à la prière nous est transmis par Bernadette. Sans crainte, nous l’adressons avec force à tous ceux qui courent aujourd’hui le risque grave d’être aveuglé par la puissance de l’homme au point de perdre le vrai sens des valeurs religieuses.

De Lourdes, c’est encore un appel à la pénitence et à la charité qui nous parvient pour nous détacher des richesses et nous apprendre à partager avec le plus pauvre que nous ».

Anciennes de l’école Sainte Bernadette, depuis octobre 1972, vous avez pris conscience de ce temps de votre jeunesse et de votre formation, ainsi c’est pour faire coïncider votre 1er anniversaire avec la fête de Sainte Bernadette que vous avez attendu jusqu’à ce mois de février.

Vous avez depuis 9 jours préparés cette fête par une prière assidue. Cela vous a permis de mieux regarder la Voyante privilégiée de Lourdes et de sa Dame pour que vous soyez à même de suivre l’idéal et les efforts que vous vous êtes fixés au sein et à l’aide de votre fraternité. Cela nous fait penser que votre fraternité vise non pas seulement le bien être du corps, mais aussi celui de votre vie spirituelle en Église et devant Dieu.

En effet, vous basez votre Fraternité sur la charité, que vous manifestez aussi dans la prière aux intentions de l’Église locale et de son Chef, votre Cardinal ;

- A la paroisse St Pierre, vous ne manquez pas à la messe de « kintuari », tous les premiers vendredi du mois. Cela vous donne votre place à part entière dans la communauté, en même temps que cela vous est une occasion de participer à l’Eucharistie ou au pain de la Parole du Seigneur.

- Votre Fraternité est ouverte à votre foyer, à votre famille, à vos ami(e)s et à tout le monde, car en apôtres vous vous comportez là où vous êtes, au cours de vos réunions mensuelles, à l’occasion des veillées funèbres, des retraits de deuils, des mariages, quand vous allez visiter ou prendre des nouvelles des compagnes malades ou retenues à la maison par une naissance.

- Vivez votre belle spiritualité de dévotion à Marie comme Bernadette, accrochez vous à la prière, au milieu de nos joies et de nos peines pensons aussi que la Vierge a demandé à Bernadette de faire pénitence.

- Ne faites pas de la fraternité votre parcelle d’autorité où vous allez dicter des lois qui sont contraires à ce que disent vos statuts.

- Vous n’êtes pas un « Muzikis » ;

- Que les membres du bureau respectent les autres et que les membres respectent leurs responsables.

Ce sont là, bien chères Sœurs, nos vœux et les intentions qui nous animent à cette messe de Sainte Bernadette et de fraternité dans la joie des retrouvailles et d’être ensemble. Associons à notre prière, tous les membres présents ou absents, vivants ou défunts de nos Fraternités, de même vos anciens éducateurs, que partout, durant cette année de grâce et de bénédictions le Seigneur soit toujours avec vous.

Amen !

Extrait de l’homélie du Cardinal Émile Biayenda,
à l’occasion du premier anniversaire de la fraternité Ste Bernadette
Paroisse Saint Pierre-Claver, 1973

 


 
 
 
Haut de page