Mgr Anatole MILANDOU Archévèque de Brazzaville
Accueil > JOURNAL LA MÉMOIRE > 78 > 22 Mars 1977 - 22 Mars 2006

LA MÉMOIRE BIAYENDA


 
 
 
 

22 Mars 1977 - 22 Mars 2006

Le 29ème anniversaire de la mort du Cardinal Émile BIAYENDA, vécu autour des célébrations eucharistiques

L’Église Catholique au Congo a célébré le 29e anniversaire de l’assassinat du Cardinal Émile Biayenda, le mercredi 22 mars 2006, au cours des différentes célébrations selon les heures choisies par chaque paroisse. Afin de permettre au peuple de Dieu de bien participer à l’événement.

Nous avons essayé de faire la ronde de quelques paroisses et maisons de formation religieuses, ce mercredi 22 mars 2006, pour jauger la température et la mobilisation des fidèles chrétiens.

A St Jean Marie Vianney de Mouléké, la messe a eu lieu à 6h30, au cours de son sermon, le curé de cette paroisse, l’Abbé Donatien Bizaboulou, a parlé de l’homme, du prêtre premier Curé de ladite paroisse, de 1963 à 1965, évêque et Cardinal. Il a essayé de retracer la vie, notamment en rappelant les tortures subies en 1965, et évoqué les derniers jours qui ont précédé son assassinat.

A Ste Marie de Ouenzé, même constat. Cette messe s’est déroulée dans la matinée. Là aussi, le Curé de la Paroisse, le Père Norbert Kitoumou, dans sa prédication, n’a pas manqué de relever la peine infligée au vénéré pasteur. Pendant sa prédication, nous avons relevé le fait que de nombreux fidèles étaient très affligés, et un silence a régné dans la chapelle.

A la Cathédrale Sacré de Brazzaville, la messe a eu lieu à 13 heures, à cause de la veillée paroissiale de la sœur Bouesso, qui devait s’en suivre. Le Curé de la paroisse, l’Abbé Dieudonné Nathanaël Samba dans son homélie, a indiqué : que ce 22 mars, est un jour de souvenir et un jour d’action de grâces. Pour les générations d’après 1977 et futur, les neuvaines, les messes de mardi ou les conférences faites à l’intention du Cardinal, sont les moments de souvenir. Il en a appelé à la conscience des Congolais. En Afrique de l’Ouest, le Cardinal Émile Biayenda est vénéré, mais que faisons-nous, chrétiens du Congo ? Autour de la mort du Cardinal devraient régner l’amour et le pardon. Le Cardinal Biayenda a été fidèle à la parole et à l’enseignement de Dieu. Nous, aussi, sommes appelés à suivre ses pas. Il a enfin fait savoir que la béatification et la Canonisation du Cardinal est attendue comme une délivrance, pour sauver le pays et pour que le peuple congolais soit sauvé.

Au cours de cette messe, nous avons noté la présence du frère aîné du Cardinal, M.Ngoma Sémo, et avant la fin de la messe, l’Équipe presbytérale, au nom de la communauté paroissiale est allée déposer une gerbe de fleurs sur les tombes de nos vénérés pasteurs : le Cardinal Émile Biayenda et Mgr Théophile Mbemba.

A Notre-Dame du Rosaire, le curé de la paroisse, l’Abbé Jean Bantsimba-Malonga a présidé cette célébration eucharistique, qui a débuté à 16hoo. Il a énuméré quelques temps forts vécus par le Cardinal Biayenda : l’étape du séminaire de Mbamou, où il a été renvoyé pour avoir accepté à la place d’un autre, que c’est lui qui avait cassé une dame-jeanne d’eau par inadvertance, son arrestation à la paroisse St Jean Marie Vianney de Mouléké pour fausse accusation et son assassinat à la montagne de Djiri. Deux temps forts ont marqué cette célébration, l’envoi en mission de la confrérie Cardinal Émile Biayenda et la diffusion d’une cassette qui comportait la voix du vénéré pasteur.

Au Grand Séminaire Émile Biayenda, c’est Mgr Jean Claude Makaya-Loembé, évêque de Pointe-Noire, qui a présidé cette messe d’action de grâces commémorant l’an 29 de la mort du Cardinal Biayenda. Il avait, à ses côtés, NNSS Anatole Milandou Archevêque de Brazzaville, Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala, le Secrétaire de la Nonciature Apostolique au Congo, l’Abbé Alphonse Taty Mboumba, Secrétaire de la Conférence Épiscopale du Congo, le Recteur du Grand Séminaire, l’Abbé Mesmin Prosper Massengo et bien d’autres prêtres.

Prenant la parole au cours de cette messe, Mgr Jean-Claude Makaya-Loembé s’est appesanti sur le fait que le Cardinal Émile Biayenda a accepté de donner sa vie en sacrifice pour la paix "Je refuse de quitter ma résidence. Je préfère donner ma vie comme le Christ. J’y suis, j’y reste"..

A Pointe-Noire, les chrétiens ne sont pas restés en marge de l’événement.

Ils étaient des milliers à prendre part à la messe d’action de grâce présidée par le Vicaire Général, l’Abbé Alain Bouanga, en la Cathédrale Saint Pierre. Selon le coordonnateur des Mbongui Cardinal Émile Biayenda, le frère Serge Salamiathe, la participation a été effective et cette rencontre a été une réussite tant la mobilisation était grande. Cette rencontre n’est que le prélude du 30e anniversaire de l’assassinat du Cardinal Biayenda qui sera célébré avec éclat à Brazzaville, le 22 mars 2007 a-t-il déclaré.

Grégoire YENGO DIATSANA

 


 
 
 
Haut de page