Mgr Bienvenu MANAMIKa Archevêque de Brazzaville
Accueil > JOURNAL LA MÉMOIRE > 186 > Mgr l’Archevêque invite les curés de paroisses à collaborer avec la Commission (...)

LA MÉMOIRE BIAYENDA


 
 
 
 

Mgr l’Archevêque invite les curés de paroisses à collaborer avec la Commission pour préparer cet événement majeur

40ème anniversaire de la mort du Cardinal Émile Biayenda

Samedi 8 octobre 2016, lors de la messe marquant l’ouverture de l’année pastorale 2016-2017 et les ordinations diaconales, Mgr Anatole Milandou, Archevêque de Brazzaville a instruit la chrétienté sur la célébration des 40 ans de la mort du bon Cardinal Émile Biayenda. L’Archevêque a invité les curés de paroisses à bien préparer l’événement qui pointe à l’horizon. Nous vous proposons un extrait de cette homélie.

Monseigneur l’Archevêque

Chers Membres du Peuple de Dieu qui est à Brazzaville !

Chers Frères et Sœurs,

Au cours de cette nouvelle Année pastorale, nous aurons la joie de commémorer le quarantième anniversaire de la mort du Cardinal Émile BIAYENDA. Je tiens personnellement à la réussite de cet événement que je considère comme le point culminant de cette Année et un temps fort pour annoncer la joie de l’Amour, qui est plus fort que la mort.

C’est pourquoi j’invite d’ores et déjà les curés de paroisses à organiser des activités en collaboration avec la Commission mise en place pour préparer cet événement majeur. Souvenons-nous des paroles du Vénéré Pape Émérite Benoit XVI du numéro 114 de son Exhortation apostolique Africae Munus : « J’encourage les Pasteurs des Églises locales à reconnaître parmi les serviteurs africains de l’Évangile, ceux qui pourraient être canonisés selon les normes de l’Église, non seulement pour augmenter le nombre des saints africains, mais aussi pour obtenir de nouveaux intercesseurs au ciel, afin qu’ils accompagnent l’Église dans son pèlerinage terrestre et intercèdent auprès de Dieu pour le Continent africain ». Je vous invite donc à vous engager, à vous investir pleinement dans la réussite de cette fête, à travailler au rayonnement de ce grand rassemblement historique.

Par ailleurs, étant donné que le Cardinal Émile BIAYENDA est et demeure un signe vivant de la paix et de l’unité nationale, je vous invite, en ma qualité de Pasteur du Peuple Dieu qui est à Brazzaville et membre de la Conférence Épiscopale du Congo, à prier pour la paix dans notre pays. Je souhaite que le Cardinal Émile BIAYENDA nous inspire tous, nos familles et nos communautés, afin que nous soyons épris des valeurs de paix et que nous tournions définitivement le dos à tous les actes de barbarie qui compromettent ce « climat de paix que nous souhaitons tous », pour reprendre les mots du Bon Cardinal.

Prions aussi pour sa cause de béatification et de canonisation, afin qu’elle connaisse un heureux aboutissement. Pour ce faire, j’en appelle aussi à votre générosité et à votre sensibilité ecclésiale. Que le Cardinal Émile BIAYENDA devienne la priorité de tous les chrétiens de notre Église et la fierté de notre Nation.

Jésus est saisi par la joie en voyant ses disciples de retour de la mission : c’est la joie du Royaume qui avance. Il mesure combien le choix de la pauvreté, de l’humilité, de la simplicité sont les vrais moyens de l’avancée de l’humanité. C’est par là que se tissent les vraies relations parce que c’est la manière d’être de Dieu lui-même, sa miséricorde. En attendant la clôture de l’Année Jubilaire de la Miséricorde, nous devons continuer à exploiter les richesses de ce temps de grâce que nous donne l’Église. Ne perdons pas le temps dans notre engagement pour l’annonce de la joie de l’Amour : que nos familles prêchent la miséricorde ; que nos familles célèbrent la miséricorde et que nos familles pratiquent la miséricorde.

Implorons le secours maternel de la Vierge Marie pour ces jeunes Ordinands et pour notre Église de Brazzaville, afin que la joie gouverne nos existences, cette joie qui jaillit du cœur des tout-petits, des pauvres ; cette joie qui émane de ce Dieu pauvre et miséricordieux.

Ô très tendre Vierge et Mère du Sauveur de tous les siècles, à partir de maintenant et pour toujours, prenez chacun de vos enfants ici présents à votre service. En toute circonstance, soyez notre très miséricordieuse avocate ; venez sans cesse à notre aide.

Amen.

Mgr Anatole Milandou, Archevêque de Brazzaville
Cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville, Place Mariale, Samedi 8 octobre 2016

 

 


 
 
 
Haut de page