Mgr Anatole MILANDOU Archévèque de Brazzaville
Accueil > JOURNAL LA MÉMOIRE > 123 > On hésite encore sur la date

LA MÉMOIRE BIAYENDA


 
 
 
 

On hésite encore sur la date

Béatification du Pape Jean Paul II

« Santo subito ! »* criait la foule aux funérailles de Jean-Paul II, place Saint-Pierre à Rome, le 8 avril 2005. Vox populi, vox dei ? Moins de cinq ans après sa disparition, la béatification de Karol Wojtyla n’a jamais été aussi proche. En effet, le Vatican a annoncé que l’actuel Pape Benoît XVI allait bientôt proclamer vénérable son charismatique prédécesseur, ce qui constitue la dernière étape avant sa béatification.

 

Benoît XVI dévoile la nouvelle statue de Jean Paul II

Depuis plusieurs semaines, la décision semblait imminente du côté de Rome, qui verrouillait toutes les éventuelles fuites. La première phase du dossier de béatification de Jean-Paul II comportant plus de 5.000 pages d’enquêtes et de témoignages avait en effet été bouclée en novembre. Il ne manquait plus au dossier que le décret, signé de la main du Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints, Mgr Angelo Amato, établissant les « vertus héroïques » (humaines et spirituelles) du disparu. Avec le feu vert donné par Benoît XVI, la publication de ce texte ne devrait plus tarder.

Après cette promulgation, il restera encore à authentifier le miracle attribué à l’intercession de Jean-Paul II (c’est-à-dire accompli après sa mort), condition indispensable pour être proclamé bienheureux. Si le cas de Marie Simon-Pierre, religieuse française guérie en juin 2005 sans explication médicale de la maladie de Parkinson après avoir prié le Pape Polonais, est connu, ce miracle ne peut être authentifié que par un décret du Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints. Or, sa publication nécessitera encore quelques semaines, voire quelques mois.

Un pape de records

Les vaticanistes estiment que le dossier ne sera pas prêt pour le 2 avril prochain, jour anniversaire de la mort de Karol Wojtyla. Certains parient désormais sur le dimanche 17 octobre, sachant qu’il fut élu au trône de Saint-Pierre le 16 octobre 1978. S’il était proclamé bienheureux en 2010, ce Pape qui, en près de vingt-sept ans de pontificat, a fait monter au ciel plus de saints (482) et de bienheureux (1 338) que tous ses prédécesseurs réunis, accomplirait en quelque sorte un nouvel exploit. Béatifié cinq ans et demi après sa disparition, il ravirait le record de la béatification la plus rapide à son amie mère Teresa, qu’il avait lui-même proclamée bienheureuse à Rome le 19 octobre 2003, six ans après sa mort en septembre 1997.

Entre-temps, Benoît XVI a en outre annoncé qu’il allait béatifier un compatriote de Jean-Paul II, le père Jerzy Popieluszko, torturé à mort il y a vingt-cinq ans par la police communiste de son pays. Ce héros et martyr, vénéré en Pologne, deviendra ainsi bienheureux, dernière étape avant la canonisation.

Philippe Baverel
Le Parisien


 
 
 
Haut de page